Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Une soirée pour saluer les acteurs du projet “Nou Pou Nou”

vendredi 14 février 2014 par Bill

Le Nouvelliste et Magik 9 diffusent depuis plusieurs mois une série de reportages dans le cadre du projet Nou Pou Nou de l’Association Colibri. L’Association qui vise à présenter une nouvelle image d’Haïti a tenu à saluer mardi soir la contribution des institutions et des personnes qui ont aidé à la réalisation du projet. Ce qu’ils ont fait lors d’un cocktail organisé à l’hôtel Karibe.

Le projet Nou Pou Nou fait l’unanimité au sein du grand public qui accueille favorablement les reportages qui présentent une autre face d’Haïti. Cette Haïti dont on ignore l’existence vit grâce à "Nou pou nou " pour parodier le rédacteur en chef du Nouvelliste, Frantz Duval, qui avoue toutefois avoir été sceptique au début quant au succès que pouvait avoir l’initiative de l’Association Colibri dirigée par Alice Smeets et Shari Ruppert. Les deux instigatrices de Nou Pou Nou, se sont fait le devoir de remercier les partenaires et toutes les personnes ayant aidé à faire du projet ce qu’il est aujourd’hui.
La mairesse de Pétion-Ville, Ivanka Jolicoeur Brutus, la directrice de l’Institut français en Haïti, Corinne Micaelli, et les différents sponsors ont pris part à cette activité organisée dans le cadre très sympathique de l’hôtel Karibe. « Je suis contente de recevoir ces personnes ce soir qui supportent notre initiative », a déclaré Shari Ruppert, qui se réjouit du succès qu’a eu la première série de reportages diffusés dans les cadre du projet Nou Pou Nou.

La Fokal, MSC plus, Matelec, Air Caraïbe, la Fondation Francoise Canez Auguste, HL Construction, Culligan, Le Nouvelliste, l’hôtel Karibe, Haytrac, Magik 9, le Rhum Barbancourt, AIC, Hertz, sont les entreprises ayant supporté l’Association Colibri dans cette noble entreprise. Ces institutions, représentées à la soirée, ont été decorées par l’Association Colibri. Les responsables d’entreprises qui se sont succedés au micro ont témoigné leur satisfaction d’avoir aidé à la réalisation du projet. A l’image de Tamara Barreau de Culligan, qui a parlé de la volonté de son institution de continuer à supporter Nou Pou Nou.

Une bonne partie de la soirée a été consacrée à saluer le travail des journalistes du quotidien Le Nouvelliste et de radio Magik 9 qui ont grandement contribué à la réalisation de ce projet. Ce sont eux qui vont dans les lieux les plus reculés du pays pour découvrir ces initiatives louables et les faire connaître au grand public. Valéry Daudier, Natacha Bazelais et Robenson Sanon ont été décorés par les responsables de l’Association Colibri pour leurs contributions. Partagés entre le désir de présenter au public ces projets ambitieux et tout le sacrifice qu’exige leur boulot, les trois journalistes n’ont pas caché leur satisfaction d’avoir aidé à réaliser une noble initiative.

« Moi et Le Nouvelliste, nous avons six ans de mariage, mais bizarrement c’est Nou Pou Nou qui m’a fait connaître du grand public », a déclaré Valéry Daudier, le rédacteur du Nouvelliste le plus apprécié des internautes, selon le directeur du journal Le Nouvelliste, Max Chauvet. Le directeur du doyen de la presse haïtienne a révélé l’intérêt des lecteurs du quotidien, friands des histoires positives, pour les articles de Nou Pou Nou.

« Je suis fier de rédiger ces belles histoires, d’aller vers ces communautés dont on parle rarement ou jamais. Je suis vraiment très fier d’appuyer cette noble activité », a ajouté Valéry, qui dit se retrouver dans son travail.
Robenson Sanon, qui prête sa voix aux reportages diffusés tous les lundis matin sur Magik 9, n’est pas moins satisfait du travail réalisé. Il décrit toute l’inquiétude qui traversait le groupe à l’idée de visiter des communautés réputées dangereuses. Mais loin des préjugés, le groupe est toujours parvenu à tomber sur des histoires les unes plus inspirantes que les autres, a expliqué le journaliste de Magik 9. Des propos qui doivent plaire à des gens qui ont déjà été présentés dans Nou Pou Nou. A l’image de ces jeunes gens du quartier de Cité Soleil qui ont rehaussé l’éclat de la soirée en interprétant plusieurs compositions. Plusieurs des reportages de Nou Pou Nou ont été diffusés au cours de la cérémonie, pour le plus grand plaisir des invités.

« Le Nouvelliste a été très heureux de publier ces articles qui ont fait la une du Nouvelliste pendant très longtemps. Des articles qui présentent une Haïti insoupçonnée, une Haïti qui est peut-être dans les souvenirs de certains », a déclaré le rédacteur en chef du journal et directeur de radio Magik 9, Frantz Duval. Fort de ses expériences dans le domaine, l’éditorialiste a salué ces journalistes qui ont eu l’audace de partir à la recherche de ces histoires difficiles à dénicher.
Les articles de Nou Pou Nou ont aidé le journal à faire la différence entre les mauvaises et les bonnes nouvelles. C’est d’ailleurs l’une des choses qui ont poussé Le Nouvelliste à accepter la proposition des responsables de l’Association Colibri. « Difficile en tant que directeur de média de faire l’équilibre entre bonnes et mauvaises nouvelles. Alice et Shari m’ont convaincu en ne me proposant que de bonnes nouvelles », a déclaré Max Chauvet.
Louis-Joseph Olivier
ljolivier@lenouvelliste.com

Voir en ligne : Le Nouvelliste

Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 187 / 282723