Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Un nouveau local pour un nouveau départ

jeudi 5 avril 2012 par Bill

Le Centre de facilitation des investissements(CFI) a changé d’adresse. Il est logé à Debussy, au numéro 27, rue Armand Holly. Pour l’équipe chargée de l’administration de cette institution, cette nouvelle adresse marque un nouveau départ.

Haïti : Il a fallu plus d’un mois à l’équipe administrative du Centre de facilitation des investissements (CFI) pour inaugurer ce nouveau local dans lequel elle s’est installée depuis le 28 février dernier. La cérémonie inaugurale a été l’occasion pour le directeur général du CFI, Karl Jean Louis, de partager avec les invités ses réalisations pour les 45 premiers jours passés à la tête de cette institution.

« Nous avons un nouveau local qui va nous permettre de recevoir les investisseurs locaux et internationaux. Nous travaillons en étroite collaboration avec les chambres de commerce. Des accords ont été signés. Nous avons rencontré le président du Sénat et nous avons projeté aussi de nous entretenir avec le président de la Chambre basse. Pour le moment, nous mettons l’accent sur l’actualisation et la modernisation de notre site web. Nous avons effectué une visite à l’Institut haïtien de statistiques et d’informatique (IHSI). Une perspective de partenariat avec la Banque de la République d’Haïti (BRH) est à l’étude », a indiqué Karl Jean Louis en termes de bilan de ses réalisations.

Pour le nouveau chef du CFI, il est important de modifier les lois existantes afin d’améliorer l’environnement des affaires. En ce sens, il estime qu’il est impératif de nouer d’excellents rapports avec le Parlement. « Les rencontres avec les parlementaires se font dans l’objectif de nous permettre d’élaborer des lois importantes pour le développement des investissements », a-t-il soutenu. Le patron du CFI dit avoir contacté l’Ordre des avocats afin de voir comment mettre en place des instruments juridiques pouvant faciliter les investissements.

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Wilson Laleau, a félicité l’ équipe qui,récemment, a pris les rênes du CFI. Cette équipe, qui s’est auto-proclamée samouraï, a fait des bonds en avant selon lui. Toutefois, le ministre - qui occupe la place de président du conseil d’administration dans l’organigramme de ladite institution - a parlé de son désaccord avec l’équipe samouraï qui plaide pour un cadre politique et institutionnel en vue d’inciter les investissements. son message est clair. Il veut « faire comprendre à toutes les institutions, dont les partis politiques, qu’il faut changer de cap aujourd’hui ». « Car le pays a touché le fond, et comme le dit souvent le président de la République, il faut, pour le réhabiliter, des investissements privés », a déclaré le titulaire du Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI).

L’information est le cheval de bataille des responsables du CFI. C’est donc, cette considération qui les pousse à moderniser et actualiser le site web de l’institution. A travers le site internet du CFI : www.cfihaiti.net, ils veulent faciliter l’accès à des informations, favoriser la transparence au niveau de l’administration publique, etc. « L’internet est un vecteur d’informations. Celui-ci figure parmi les outils qui influencent la prise de décision d’un investisseur, d’autant plus que les statistiques révèlent 1,97 billion d’utilisateurs », lit-on dans le dossier mis par le CFI à la disposition des journalistes.

Gerard JEANTY Junior

gjeantyjr@lenouvelliste.com

Voir en ligne : www.lenouvelliste.com

Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 136 / 272374