Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Un centre de santé pour Terre-Neuve bientôt

jeudi 13 février 2014 par Bill

Le Premier ministre Laurent Lamothe a procédé mardi à la pose de la première pierre d’un centre de santé à Terre-Neuve, commune de l’Artibonite. Il en a profité pour y inaugurer un marché public et annoncer la mise en place d’un plan spécial en faveur de la circonscription Terre-Neuve/Anse-Rouge

Financé par le Trésor public, à travers les fonds communaux, le marché communal de Terre-Neuve est doté d’infrastructures sanitaires modernes en même temps qu’il offre un meilleur cadre de travail aux commerçants et commerçantes de la commune qui compte environ 45 000 habitants. Pour le député de la commune, les habitants de Terre-Neuve avaient besoin de ce marché depuis longtemps. « Grâce à ce marché, les Terre-Neuviens et Terre-Neuviennes auront un espace convenable pour écouler leurs produits dans des conditions d’hygiène adéquate, a déclaré le député de Terre-Neuve, Rosemond Jodson Leroy. Ce marché communal est le fruit d’une coopération dynamique entre les autorités centrales et les autorités communales. »

D’après le député Leroy, la présence du numéro 2 de l’exécutif à ce double événement que constitue l’inauguration du marché et la pose de la première pierredu centre de santé de Terre-Neuve témoigne de la volonté de l’administration Martelly et du gouvernement Lamothe de promouvoir la décentralisation, la gouvernance locale et le développement des régions du pays.

Toutefois, tout n’est pas rose à Terre-Neuve. Cette commune du département de l’Artibonite est privée d’ eau potable et d’ électricté. Les quelques lampadaires qui ont été installés sont insuffisants pour éclairer la commune. Qui pis est, Terre-Neuve ne possède même pas un lycée pour ceux à qui les moyens de se payer un collège font grandement défaut. « La route reliant Gonaïves à Terre-Neuve, la construction du lycée et l’eau potable sont parmi les priorités des Terre-Neuviens », a conclu le député Leroy.

« Je remercie le représentant de la coopération canadienne et la représentante du projet de Prise en charge intégrée de la santé de la mère et de l‘enfant dans l’Artibonite (PRISMA) qui ont pensé à la commune de Terre-Neuve encore une fois, a déclaré le Premier ministre Lamothe. Nous sommes vraiment contents de venir ici aujourd’hui pour lancer les travaux de construction de ce centre de santé. »

« Nous allons installer également 40 nouveaux lampadaires dans la commune de Terre-Neuve, a-t-il ajouté. Nous allons réhabiliter des écoles publiques et démarrer la construction du premier lycée de Terre-Neuve. »

D’une superficie de 991 m2, le centre de santé de Terre-Neuve abritera un espace d’accueil et des archives, une salle d’attente, un dépôt pour les médicaments, une salle de travail pour les femmes qui vont accoucher, une salle d’accouchement, une pharmacie, un laboratoire et plusieurs autres salles pouvant servir aux fonctions administratives. Les travaux, d’une valeur de 28, 512 000 gourdes financés par le gouvernement canadien, devraient durer 11 mois.

la directrice du projet de PRISMA, Martine Bernier, les travaux de construction de ce centre sont le fruit d’une étroite collaboration entre la PRISMA et le MSPP. « D’ici 8 à 11 mois, nous disposerons d’un magnifique bâtiment de 991 m2, a-t-elle dit. Nous espérons ainsi contribuer à diminuer la mortalité maternelle dans la commune. Il ne manquait plus qu’un centre physiquement digne de ce nom pour que les femmes de Terre-Neuve puissent compter sur un appui important en réponse à leurs problèmes de santé. »

Le ministère de la Santé par le biais du directeur départemental sanitaire, le docteur Roberd Honoré, a tenu à remercier le gouvernement du Canada pour son appui à travers le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement international (MAECD) et qui permet de donner vie à ce besoin exprimé par la population de Terre Neuve. « Le MSPP réitère son engagement à travers la politique nationale et le plan directeur 2012-2022 à constituer un réseau d’infrastructure opérationnel en vue d’améliorer l’accès, la continuité et la qualité des services offerts à la population. », a-t-il expliqué.

Pour le représentant de la coopération canadienne, Vincent Lepas, la construction de ce centre de santé est un grand moment pour la coopération entre son pays et Haïti. Il a ainsi expliqué que le Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), est un partenaire important pour le Canada depuis de très nombreuses années. « Le Canada continue à être fier de s’associer au gouvernement haïtien dans le secteur de la santé et dans beaucoup d’autres secteurs également, a-t-il dit. Ce partenariat nous a permis de contribuer aux priorités du gouvernement haïtien à travers plusieurs projets ayant pour objectif fondamental d’améliorer la santé de la population haïtienne. »

Aux termes de cette journée, le chef du gouvernement a constitué un comité devant mettre en œuvre le plan spécial qui comprendra, entre autres, la construction du tronçon de route reliant Gonaïves et Terre-Neuve, le captage et la distribution d’eau potable à Anse-Rouge/Terre-Neuve, un laboratoire informatique, la construction et la réhabilitation de plusieurs kilomètres de canaux d’irrigation au profit des agriculteurs.
Jocelyn Belfort
jbelfort@lenouvelliste.com

Voir en ligne : Le Nouvelliste

Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 192 / 282592