Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Technologies/ Opportunités Data center : une priorité pour Haïti

mardi 13 août 2013 par Bill

Un data center ou centre de traitement des données est une infrastructure et une plateforme techniques pouvant héberger plusieurs types de données et d’applications informatiques, dans un environnement aux normes strictes (électricité, température, humidité, protection incendie, communications, accessibilité, etc.).

C’est un espace aménagé et sécurisé pour abriter et protéger les données. Cet espace peut aussi éventuellement être un centre de back-up, un centre de fall-back (centre de secours) et un centre de documentation électronique pour les applications existantes ou à venir. Il doit être discret, tout en étant accessible et sécurisé.

Compte tenu de la forte densité d’électronique dans le milieu, l’innovation principale d’une telle infrastructure réside dans la sophistication de la régulation de la climatisation et de l’alimentation électrique, de la protection du réseau informatique et de la détection et la protection contre les incendies et les intempéries d’une part, et d’autre part, dans l’intégration de ces composantes qui peuvent être rajoutées progressivement en fonction des nouveaux besoins.

En effet, l’explosion de la consommation des données mises à la disposition des administrations et des entreprises via les Tic requiert une très haute qualité de services et des applications hébergées et nécessite par conséquent, l’installation de plateformes hautement sécurisées et fiables.

L’une des raisons fondamentales du recours à un Data center est incontestablement la réduction de la consommation de l’énergie électrique qui est devenue un enjeu majeur pour les salles informatiques. En effet, les serveurs sont extrêmement gourmands en électricité. Une administration recherchant une baie qui permet une alimentation de 20 Kva, par exemple, peut difficilement résoudre ce problème en interne, d’autant plus qu’à une telle puissance électrique il faudrait ajouter au moins vingt autres Kva pour la climatisation. Le Data center, mieux armé dans ce domaine, offre pour cela une solution à moindre coût.
L’avantage principal d’un data center est bien évidemment la qualité des infrastructures et le niveau de sécurité. Cela devient encore plus avantageux pour le gouvernement et les PME.

Cette structure apporte la garantie.Intérêt de l’outsourcing (externalisation).

Les coûts de la sécurité physique sont généralement si élevés que la mutualisation des ressources peut se révéler pertinente. Héberger son système d’information de façon sécurisée requiert des niveaux d’investissement extrêmement élevés mais nécessaire pour être plus près de ces clients au lieu d ’envoyer des données personnel et publiques dans les nuages.flexibilité.

Avoir recours à un Data center s’avère donc financièrement judicieux. Il apporte une meilleure qualité de service, un service à l’état de l’art.

A priori, il n’est pas logique de placer ses données stratégiques à l’extérieur de sa structure administrative. Cependant, la plupart des responsables semblent admettre aujourd’hui que leurs données sont plus en sécurité externalisées auprès de spécialistes dont c’est le métier que les conserver en interne.

Avantages induits par l’évolution vers un Data center

Au-delà des évolutions techniques et technologiques, les attentes des décideurs vis-à-vis des investissements réalisés pour mettre en place un data center sont nombreuses. Il s’agit d’assurer la sécurité du patrimoine informationnel publique et privé et d’offrir aux citoyens, aux partenaires et aux clients qui n’en n’ont pas les moyens des infrastructures appropriées pour l’hébergement et le traitement de leurs données. Le centre de traitement des données, en privilégiant une certaine mutualisation des ressources informatiques, devra favoriser l’émergence d’une plus large expertise locale et une meilleure qualité de service.

La réduction des coûts d’hébergement, la protection maximale des données, la garantie de la permanence du service, la réduction du nombre de serveurs au sein de l’organisation, la réduction du coût de possession et de maintenance, l’amélioration de la réactivité aux demandes de nouveaux services, la maîtrise de l’évolutivité du parc matériel et logiciel, le meilleur suivi de la gestion des licences acquises, etc. sont autant de bénéfices pouvant être générés par le passage de l’infrastructure actuelle au Data center.

L’évolution technologique a connu d’innombrables changements ces dernières années. Afin de rester dans la course, les entreprises ,les administrations publiques, les décideurs en place devraient sérieusement envisager de construire des Data center de les moderniser sous peu . La mise à jour de l’infrastructure d’un Data center conventionnel peut booster la fiabilité, l’efficacité, la flexibilité et la modularité, tout en réduisant les dépenses opérationnelles de l’état et des entreprises.

Même si la modernisation des Data center n’est pas une chose facile, une bonne préparation et une réalisation professionnelle peuvent considérablement améliorer le processus et augmenter le retour sur investissement. Dans tous les cas, les organisations envisageant la mise à jour de l’infrastructure d’un Data center devraient faire appel à un fournisseur ayant une longue expérience.
Investir pour innover ! Plus que jamais, tel doit être le leitmotiv des décideurs souhaitant se projeter dans un avenir durable.

Data center : Tendances et dépensez moins

Le centre de données, au même titre que l’informatique en général, a fortement évolué ces dernières années. Les premiers data center avaient pour objectif d’offrir un centre d’hébergement et de traitement des données hyper sensibles à de grandes entreprises internationales, d’un niveau de sécurité très élevé.

Au fil du temps et de la démocratisation des composantes ainsi que la virtualisation des serveurs, les data centers se sont positionnés comme étant une solution économique pour les PME,le gouvernement ,les administrations publiques et petits indépendants. Il est aujourd’hui plus intéressant d’utiliser les services ainsi que la qualité d’un data center plutôt que d’investir dans du matériel propre.

Sécurité et performance, les enjeux majeux des data centers
La sécurité globale qu’offre d’un data center est articulée autour de différents axes. Elle ne se limite pas aux composants électroniques qui pourraient être défaillants, par exemple un disque dur qui crashe, tou comme cela peut arriver avec un ordinateur portable. Elle englobe l’énergie électrique, les moyens permettant de lutter contre les incendies, la sauvegarde sur plusieurs disques durs (RAID et backup). Les enjeux d’une sécurité maximale dépendent des éléments actifs comme passifs. L’objectif de supprimer tout risque pouvant entraîner la perte partielle, voire même totale, des données. Parmi les technologies récentes les plus importantes, citons notamment :

La virtualisation

Afin de réduire les dépenses financières et opérationnelles en consolidant le matériel sous-utilisé, les entreprises font aujourd’hui largement appel à la virtualisation des serveurs permettant à un seul serveur physique, appelé host, de supporter plusieurs machines virtuelles, chacune dotée de ses applications et de son propre système d’exploitation.

Les serveurs lames

Souvent utilisés avec la virtualisation, les serveurs lames sont des unités de calcul « plug-and-play » partageant alimentation, ventilation, câblage et stockage. En comprimant d’importantes quantités de capacité de calcul dans de petits espaces, les serveurs lames peuvent réduire de façon extrême l’encombrement au sol des data centers.

Le Cloud Computing

Pour réduire leur charge opérationnelle et améliorer l’efficacité, de plus en plus d’entreprises adoptent le Cloud Computing. L’agence d’études de marché IDC estime ainsi à 72,9 milliards de $ en 2015 les dépenses publiques de solutions Cloud en applications et ressources infrastructure via Internet. Les infrastructures Cloud privées gagnent également du terrain dans les data centers des sociétés, en utilisant les mêmes technologies de base que les Clouds publics mais avec un logiciel antivirus individuel.

La haute densité

Virtualisation, serveurs et Cloud Computing concentrent dans des espaces plus petits davantage d’appareils toujours plus chauds avec une charge plus intense. Par conséquent, ces trois technologies augmentent considérablement les densités de puissance des racks serveurs actuels. En effet, tandis qu’un rack serveur traditionnel reçoit jusqu’à 4 à 6 kW de puissance, un rack équipé de lames peut recevoir jusqu’à 30 kW.

Henry Beaucejour SANFTEC, CEO

HB@SANFTEC.COM


Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 278 / 262049