Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Recul de l’inflation malgré une accélération des prix en juin 2016

vendredi 22 juillet 2016 par Bill

Une certaine accélération des prix a été observée au cours du mois de juin 2016. En effet, le niveau de l’Indice général des prix à la consommation (base 100 en août 2004) qui se chiffrait à 264.9 en mai est passé à 267.2 en juin, accusant ainsi une progression mensuelle de 0,9% et une inflation annualisée de 13,9%, contre respectivement 0,7% et 15,1% le mois précédent, informe l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI) dans la dernière livraison de sa rubrique mensuelle, « Le coin de l’IPC ».

D’après les observations de l’IHSI, hormis la fonction "Loisirs, Spectacles, Enseignement et Culture" qui a stagné, toutes les fonctions de consommation ont contribué à l’augmentation mensuelle de l’IPC, telles que : "Alimentation, Boissons et Tabac" (1%), "Habillement et Tissus, Chaussures" (1,1%), "Aménagement et Entretien du Logement" (0,8%), "Santé" (1,3%) et "Autres Biens et Services" (1%).

La variation positive de la fonction "Alimentation, Boissons et Tabac" provient, entre autres, de la viande de bœuf (2,3%), de la viande de porc (1,8%), de la viande de cabri (1,4%), du poulet (1,6%), d’huile comestible (0,7%), de la noix de coco (3,3%), de la banane (2,7%), du giraumon (2,4%), du mirliton (3,1%), de l’aubergine (3,3%), du chou (2,2%), de l’oignon (1,6%), de la carotte (2,6%), de la tomate (1,9%), de la sauce tomate (2%), de l’igname (1,9%), du malanga (1,9%), du manioc (2%), de la patate (2,2%), de la pomme de terre (3,8%), de l’arbre véritable (5,3%), de l’orange (1,5%), de la chadèque (1,5%), du citron (2,3%) et du cacao en poudre (2,4%).

Le gonflement de la fonction " Habillement, Tissus et Chaussures " est lié surtout à la hausse des prix des postes tels que : costume, veste universelle (1,2%), pantalon pour homme (1,9%), robe (0,7%), jupon (0,9%), souliers et tennis (1,8%) et sandales (1,9%).

L’évolution à la hausse observée au niveau de l’"Aménagement, Equipement et Entretien du Logement" est consécutive à l’accroissement des prix des meubles de salon (1,5%), de la salle à manger (2,8%), du lit (2,6%), du matelas (2,8%), des rideaux (1,5%), de linge de toilette (1,3%), du réfrigérateur (3,6%) et des services divers (1,6%).

Parmi les produits qui ont le plus influencé l’inflation de la fonction "Santé", on retrouve les médicaments (0.6%), les lunettes à verres correcteurs (1,1%) et les honoraires payés aux médecins (2,4%).

Enfin, l’accroissement de la fonction des "Autres Biens et Services" est dû surtout à l’augmentation des prix du shampoing (0,7%), de la poudre de toilette (7,2%), de la crème pour le corps (1%), des autres produits d’entretien des cheveux (1,2%) et de la montre (2,1%).

Du point de vue géographique, la région Sud, qui comprend les départements du Sud de la Grand’Anse et des Nippes, est celle qui a connu le plus fort taux d’inflation en juin dernier, soit 1%. Suit la région Est Ouest, qui inclut les départements du Sud’Est et de l’Ouest, non compris l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, avec un taux de 0,9%. La région de l’aire métropolitaine, qui contient les villes de Port-au-Prince, de Delmas, de Pétion-Ville, de Carrefour et de Croix-des-Bouquets, vient en troisième position avec un taux de 0,8%.

Le taux d’inflation le plus bas est à mettre à l’actif de la région Nord, qui couvre les départements du Nord, Nord-Est et du Nord-Ouest et aussi de la région transversale, qui regroupe les départements du Centre et de l’Artibonite avec un taux d’inflation commun de 0,7%.

Voir en ligne : Source le Nouvelliste

Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 183 / 282723