Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Profil de la NatCom

vendredi 26 avril 2013 par Bill

La compagnie de téléphonie Natcom (National Télécom SA) a lancé officiellement ses opérations le mercredi 7 septembre 2011 au Ritz Kinam hotel, Port-au-Prince

La technologie 3G, l’Internet à haut débit et à grande vitesse, constitue le point fort de la Natcom qui a lancé officiellement ses opérations de téléphonie et d’Internet mobile ce mercredi.

La Natcom est la 4e compagnie de téléphonie mobile à se lancer sur le marché après la Haitel, le Comcel (Voila) et la Digicel. Tout comme cette dernière en 2005, la nouvelle compagnie entend faire baisser les prix des minutes d’appels, « de 20% », à en croire le directeur-adjoint de la compagnie haïtiano-vietnamienne, Yves Armand.

« Les innovations que compte apporter la Natcom sont au niveau de l’exploitation de la fibre optique, du téléphone filaire, de la DSL, de l’Internet à haut débit et à grande vitesse », a indiqué M. Armand lors de la présentation à la presse.

Au début de la présentation, un documentaire a été projeté sur les activités de la Natcom, ses projets et ses objectifs.

Dans ce film, un étudiant s’est réjoui qu’avec le service Internet offert par la Natcom, il n’avait plus besoin d’aller dans un cybercafé.
Il faut rappeler que la compagnie avait lancé en juillet dernier une opération de charme auprès de la communauté estudiantine en leur offrant gracieusement 50 000 SIM donnant accès à l’Internet mobile.

La nouvelle compagnie aurait déjà glané 250 000 abonnés plus d’un mois avant son lancement officiel, selon Yves Armand.

Un an après la matérialisation de ses investissements en Haïti, de septembre 2010 à aujourd’hui, la Natcom a déjà installé plus de 1000 BTS 2G et 3G. Elle a déployé sur le territoire national plus de 3000 km de fibres optiques reliant les différentes communes du pays.

« Ce qui fait de la Natcom de très loin le meilleur et le plus grand réseau d’Haïti », s’enorgueillit la compagnie qui se flatte également d’être la seule à couvrir les dix départements et la totalité des communes haïtiennes.

Par ailleurs, via la fibre optique sous-marine qui relie Haïti avec les USA en passant par les Bahamas, la compagnie ouvre son champ de connexion d’Internet en Haïti vers l’étranger.

La compagnie dit se donner un double objectif : commercial et social. À ce niveau, elle entend introduire en Haïti des programmes sociaux qui ont déjà fait leurs preuves ailleurs.

La Natcom dit collaborer avec la nouvelle administration haïtienne au niveau de l’éducation. À ce titre, elle annonce avoir connecté 91 écoles publiques à l’Internet.

Concernant les obstacles se dressant sur le chemin de la compagnie, Yves Armand dit reconnaitre que des barrières se dressent mais annonce que la Natcom a l’intention de se battre. A part le refus de l’interconnexion de compagnie concurrente, la Natcom fait aussi face à des actes de sabotage de la part d’inconnus qui arrachent ses câbles.

Sur la question de l’Interconnexion, le directeur-adjoint de la Natcom a répondu que les négociations se poursuivent avec la Digicel, la seule compagnie jusqu’ici réticente à s’interconnecter avec la nouvelle venue.

« La Natcom a droit à l’interconnexion, le droit d’offrir comme tout autre opérateur ses services à ses clients », a plaidé M. Armand représentant la partie haïtienne de cette compagnie à 60% vietnamienne et 40% haïtienne après le rachat de l’ancienne Téléco par la Viettel.

Le lancement s’est déroulé en présence notamment du directeur général de la compagnie, le Vietnamien Nguyen Duc Thanh qui a répondu (en vietnamien suivi de traduction) aux questions des journalistes.

Interrogé sur la question des employés révoqués de la Téléco, le PDG de la Natcom se défend de procéder à des licenciements mais évoque plutôt des départs volontaires.

Rappelons que la Viettel, la compagnie vietnamienne ayant racheté la compagnie nationale de téléphonie, aujourd’hui Natcom, a remporté le 7 janvier 2010 l’appel d’offre pour la modernisation du réseau de télécommunication de la Téléco.

Un jour après le séisme du 12 janvier, le Viettel a manifesté sa volonté de poursuivre le processus de rachat de la Téléco qui est devenue Natcom le 30 avril 2010.

Natcom est un des premiers opérateurs créé par la joint venture entre la Téléco et le Groupe Viettel - la société possesée du Vietnam.

Le groupe Viettel a investi 100 millions de USD pour installer le réseau de fibre optique dans tout le terrain du pays. Nous sommes la seule compagnie ayant l’infrastructure filaire en Haïti, permettant les services fixes, Internet et mobile.

Avec la technologie la plus avancée 3G, Natcom apporte l’Internet ultra rapide et plus accessible aux haïtiens.

Notre positionnement : "Natcom est une vraie compagnie nationale" - Avoir pour l’objectif de trouver une nouvelle force, pour une plus forte nation

Avantages de Natcom :

  1. Technologie avancée 3G se basant sur le câble de fibre optique
  2. La meilleure qualité d’appel et les appels internationaux
  3. Réseau dont couverture la plus large
  4. Meilleur prix avec tant de produits et leurs promotions
  5. Service à la clientèle disponible dans tout le pays
  6. Le premier opérateur en Haïti procure le marché avec une grande sélection de mobile.

Les services de la Natcom

La Natcom fournit beaucoup de services de télécommunication comme suivant :

  1. Le service de téléphone mobile : Nat-eco, Nat-mango, Combo...
  2. Le service 3G : Mobile Internet, Dcom 3G...
  3. Les services à valeur ajoutée : Bon Son, Bon Funlive, Bon TV, Bon Mizik...
  4. Les fixes services : le téléphone fixe PSTN, le service E1 ; internet ADSL
  5. Les servi
    ces destinés aux entreprises : IP leased line, DLC & IPLC...

Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 4650 / 282592