Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Le voile est levé sur les six gagnants du grand Nord

lundi 15 octobre 2012 par Bill

Les six vainqueurs du concours Digicel Entrepreneur de l’année 2012 pour la région du grand Nord ont été dévoilés, ce jeudi 11 octobre, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Hostellerie Roi Christophe. Du coup, les gagnants décrochent leurs billets pour participer à la grande finale nationale de Digicel Entrepreneur de l’année 2012 en décembre prochain.


« De g.à d : Ary Pierre, Pierre Frantz Rosner, Jude Régis, Nicolas Bussénius, Didier Coupiac, représentant Serge Richard Joël et Jacques sauveur Jean »

Cette finale mettait en lice 24 entrepreneurs provenant des départements du Nord, du Nord-est et du Nord-Ouest. Ils ne s’étaient pas affrontés tous entre eux, car ils étaient regroupés par catégories. En effet, six catégories ont été distinguées : émergente, agro-alimentaire, éducation-tourisme-culture, environnement, industrie et service. Et ils étaient quatre finalistes par catégories. Suivant l’ordre susmentionné, les noms des six gagnants ainsi que leurs entreprises sont : Jacques Sauveur Jean (Organisation des paysans du Nord-Est), Frantz Rosner Pierre (Eco café), Nicolas Bussenius (Mont Joli hôtel), Jude Regis (Atelier-école : La fonderie de Bois d’Aut), Serge Richard Joël (J&M construction, S.A), Ary Pierre (…). La finale s’est déroulée dans une atmosphère de fête où la concurrence a cédé la place à l’harmonie.

« La catégorie d’entrepreneurs émergents a été créée afin de supporter l’innovation, le dynamisme, la vitalité et l’enthousiasme sans peur de surmonter les défis. Ces caractéristiques sont pour la AIC le reflet de nos propres valeurs », a expliqué la représentante de la AIC (Alternative Insurance Coompany) avant d’annoncer le gagnant pour cette catégorie qui est Jacques Sauveur Jean. Ce dernier a été présenté ainsi à l’assistance : « Pendant plus d’une décennie, il était connu comme un chanteur de ballade romantique. Maintenant, il a décidé de mettre sa célébrité au service de la production agricole. Ce qui le motive, c’est le déclin de l’économie et l’importation des denrées en provenance de la République dominicaine. Il a mis sur pied l’Organisation des paysans du Nord-Est qu’il a décrit comme un mouvement à la fois socio-économique et politique. Cette organisation réunit environ 200 membres pour le combat pour relancer le riz national. Le rêve de Jacques Sauveur Jean est de construire une usine afin de traiter le riz local et de le commercialiser sous le nom de Jackito. Il espère aussi créer deux marchés de producteurs locaux. »

Le gagnant dans la catégorie agro-alimentaire Frantz Rosner Pierre a, quant à lui, été présenté par la représentante de la compagnie nationale. « Pierre Frantz n’avait en tête qu’une seule idée : monter une entreprise capable de produire un excellent café haïtien, protéger l’environnement, combattre l’érosion des sols et la déforestation. Ainsi, il est arrivé, en septembre 2006, à une entente avec une compagnie américaine qui lui a offert 500 mille dollars américains pour monter l’entreprise Eco café d’Haïti. Il a commencé avec des travaux de création de terrasse, la construction d’un mur de pierre sèche, la plantation d’arbres et la mise en place des pépinières qui fournissent les premières caféines. Il distribue des plants de café aux agriculteurs locaux sous la seule condition que ces derniers vendent en retour le produit récolté à Eco-Café. L’objectif poursuivi par Pierre Frantz est d’augmenter la production du café. En ce concerne l’Eco-café, cette entreprise se spécialise dans la transformation du café brut en produit fini ou semi-fini. »

La catégorie Education-Tourisme et Culture a été remportée par Nicolas Bissenius de Mont Joli hôtel. Il a été présenté à l’assistance. « La famille Bussénius fait partie de l’histoire vivante de la ville du Cap-Haitien. L’ingénieur Allemand Walter Bissénius qui a supervisé les travaux de construction de la cathédrale du Cap-Haitien s’y installait avec sa famille en 1940. Aujourd’hui, la troisième génération en la personne de Nicolas Bussénius dirige l’ancienne maison familiale qui est maintenant le Mont Joli hôtel. L’histoire de cet hôtel a commencé en 1954 quand la femme de Walter Yvette, avait choisi de transformer la maison. En 2003, Nicolas Bussénius a acheté l’hôtel de son grand-père. Il a des plans pour dépenser 5 millions de dollars au cours des deux prochaines années pour une modernisation du Mont Joli hôtel. Il vise aussi à augmenter la capacité d’accueil. »

M. Serge Richard Joël de J&M Construction S.A. est le gagnant dans la catégorie Industrie. « Quand Joël retourna en Haïti après avoir vécu pendant quelque temps à l’étranger, il a voulu louer des équipements lourds pour creuser. Ces engins lourds étaient introuvables. Sans hésiter, il créa, de concert avec son frère Marcel, l’entreprise J&M Construction S.A en 1996. Ils ont commencé avec deux camions et un seul chargeur. Leur entreprise a pris de l’envol après quelques projets. En fonction de la taille des projets, J&M Construction utilise une main-d’œuvre forte de 103 ouvriers ». Le gagnant de la catégorie Environnement est l’agronome Jude Régis. « M. Régis se dit que les agriculteurs haïtiens qui cultivaient la terre à la main pourraient produire davantage s’ils utilisaient les animaux pour les travaux lourds. C’est en 1985, qu’i a créé GRADES afin de concrétiser son idée.

Un trophée a été décerné à chaque gagnant. Et les 24 finalistes ont reçu chacun un certificat pour leur persévérance et leur contribution au développement économique du pays. Les organisateurs dévoilent qu’ils ont créé de façon directe ou indirecte un total de 17 670 emplois réels et durables. « Ce n’est ni votre chiffre d’affaires ni la taille de votre entreprise qui vous ont permis d’accéder à la finale. Mais ce sont votre détermination et votre esprit entrepreneurial », a indiqué Jean Maurice Buteau, un juge du concours, qui a tenu, par ailleurs, à témoigner de son respect et de son estime pour les femmes entrepreneuses. A souligner que la région du Nord comptait 4 finalistes malheureuses.

La troisième édition du concours Digicel Entrepreneur se déroule sur le thème : Bâtissons pour notre lendemain. L’un des responsables du concours au niveau de la Digicel a expliqué le sens du thème retenu. « A travers ce thème, on entend souligner la contribution inestimable de tous les candidats dans la reconstruction progressive de l’économie du pays. Le fait indéniable, c’est que les 24 entrepreneurs qui sont arrivés en finale régionale dans le grand Nord, ont accompli tant de choses dans un climat économique si difficile », a précisé Michael Cluzel de la Digicel, soulignant que l’objectif du concours Digicel Entrepreneur consiste à gratifier et à encourager les entrepreneurs afin de donner à Haïti de nouvelles bases économiques.

Les six gagnants de la région du grand Nord vont faire face à 18 autres gagnants issus des régions du grand Sud, de l’Ouest et du Centre, dans la finale nationale. Avant la finale nationale, les 24 concurrents participeront à une séance de formation aux Etats-Unis.

Gerard JEANTY

Junior Jounty003@yahoo.fr


Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 1647 / 269814