Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

« Le théorème cyclologique C=cm² permettrait de prévoir l’éclipse solaire, les séismes, l’âge de l’univers … »

mercredi 4 février 2015 par Bill

« La prochaine révolution scientifique fera sans doute de la Cyclologie une pierre angulaire. Et lorsque l’on comprendra que la formule la plus célèbre du monde, E=mc² – l’équation énergétique d’Einstein –, n’est qu’une variante du théorème cyclologique C=cm², alors une grande partie du mystère des origines aura été résolue. » C’est ce que croit le chercheur haïtien Voldein Laguerre qui a présenté, jeudi, au rectorat de l’UEH, sa théorie mathématique baptisée la Cyclologie.

Considéré par ses pairs comme l’un des grands pionniers haïtiens en recherche fondamentale, Voldein Laguerre a inventé trois théories qui sont la Théorie-du-Tout-Mécanique, la théorie de la Chronologie et la Cyclologie. Le chercheur explique que celle-ci est une théorie mathématique des cycles et des constantes qui est censée définir la relation existant entre deux ou plusieurs cycles. La Cyclologie, explique-t-il, développe un puissant théorème dit théorème cyclologique (C=cm²), qui serait la mère de la célèbre formule physique d’Einstein. « C=cm² n’est autre chose que la formule mathématique de la formule physique d’Einstein E=mc² », a confié M. Laguerre lors d’une conférence au rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH), jeudi.

Voldein affirme, en outre, que sa théorie est très pratique, qu’elle peut être appliquée à tout ce qui est cyclique et qu’il a déjà trouvé beaucoup d’applications pour la formule C=cm². « L’univers est constitué de phénomènes cycliques, le théorème cyclologique C=cm² peut conduire à des équations qui permettent de déterminer quand une éclipse solaire totale va se produire, renchérit le mathématicien. Le séisme est un phénomène cyclique, donc nous pouvons appliquer ledit théorème pour commencer à faire des recherches afin de déterminer quand un tremblement de terre peut se produire. Même si ce ne sera pas avec beaucoup d’exactitude, mais nous pourrons au moins dire dans tel intervalle de temps donné un séisme peut se produire. Et comme ça on pourrait sauver beaucoup de vies. »

Plus loin, le professeur a fait savoir que la théorie permet de remonter le temps pour voir l’âge de l’univers, étudier la chronologie de l’humanité et celle du système solaire. « Nous pouvons remonter le temps parce que tout est cyclique, a-t-il dit. Nous avons élaboré une théorie appelée la chronologie universelle qui donne toutes les dates importantes de l’humanité et qui remonte même à la théorie du big bang, expliquant qu’effectivement l’univers a 13,7 milliards d’années… »

Voldein Laguerre indique, en sus, que la Cyclologie peut également être appliquée dans les sciences dures, telles la chimie, la biologie, l’astronomie et la physique pour faire de nouvelles découvertes. Le Département de mathématiques de la Faculté des sciences de l’Université d’Etat d’Haïti vient de recommander, en date du 19 janvier 2015, la vulgarisation de la Cyclologie dans les milieux scientifiques internationaux. Le rapport d’évaluation dressé par ledit département, signé de docteurs en mathématiques, reconnaît le bien-fondé de la Cyclologie, son originalité, sa valeur pratique dans la vie courante et sa fécondité en termes d’application dans les sciences dures.

Ce rapport, dont le journal a obtenu une copie, apprécie également le théorème C=cm² qui serait la formule mathématique de la formule physique d’Einstein E=mc². Comme pour prouver la validité de sa théorie, Voldein Laguerre a noté qu’en 2014, l’axiomatique de la Cyclologie a été étudiée et fort appréciée par plusieurs professeurs de mathématiques haïtiens et étrangers, dont Alix Méril de la Sorbonne et Frid Bien-Aimé de l’UEH.

« C’est la grande théorie d’unification de tous les savoirs (scientifiques, théologiques et philosophiques), écrit, pour sa part, Flore Baronne dans les premières pages d’un ouvrage de plus de 400 pages présentant la Cyclologie. La Cyclologie, ajoute-t-elle, est une théorie mathématique des constantes, des inconstantes et des cycles. Elle (la Cyclologie) doit servir de cadre mathématique à l’étude de certains phénomènes ‘’fusion esprit-matière’’ ».

Voldein Laguerre était professeur d’université pendant sept ans en Haïti. Il évolue actuellement à Montréal où il travaille avec une firme canadienne pour la vulgarisation de ces théories scientifiques, selon ses dires. « Je voulais donner la première conférence sur la théorie en Haïti afin que, plus loin, lorsque cette théorie aura un succès international, et je suis sûr qu’elle en aura, on ne dit pas que c’est un étranger ou un Canadien qui en est l’auteur mais un Haïtien. J’évolue actuellement au Canada, mais j’ai inventé toutes mes trois théories en Haïti », tenait-il à faire comprendre.

Haïti apporte beaucoup de contributions à la culture, entre autres, mais pas autant en termes de recherches scientifiques et de résultats scientifiques. M. Laguerre estime que cette novelle théorie sera un apport que le pays apportera à l’édifice scientifique. « Cela contribuera à une autre image d’Haïti à l’échelle internationale », avance le chercheur, qui remercie d’ores et déjà les autorités du pays et le secteur universitaire pour le support qu’ils vont, croit-il, apporter à la vulgarisation de son ambitieuse théorie.

Auteur : Bertrand Mercéus

mbertrand@lenouvelliste.com


Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 339 / 282592