Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

La qualité au centre des affaires !

jeudi 3 avril 2014 par Bill

Informer ses clients en vue de prendre les meilleures décisions qui soient, voilà ce à quoi s’attèlent les responsables de la Société financière haïtienne de développement SA (SOFIHDES). C’est dans cet ordre d’idées que l’institution financière institue un nouveau programme dénommé « Petits déjeuners-débats de la SOFIHDES. » Ces activités se dérouleront à Pétion-Ville au centre de formation continue de l’institution.

« Infrastructures, qualités et valeurs ajoutées », c’est sur ce thème que s’est tenue le premier petit déjeuner-débat de la Société financière haïtienne de développement SA. En présence d’une vingtaine d’entrepreneurs issus de plusieurs secteurs, la directrice du Bureau haïtien de normalisation, madame Michèle B. Paultre, le conseiller technique principal de l’ONUDI en Haïti, Ahoti Yapo François et le vice-président de l’Association haïtienne pour le management de la qualité (AHMAQ), Wilkens Ader Laroche ont traité des termes ayant rapport à la qualité tant dans les services que dans les produits.

Les panélistes ont unanimement soutenu l’importance de l’infrastructure de qualité. Toute entreprise sérieuse, dit-on, doit s’évertuer à respecter les normes en matière de qualité. Selon certains spécialistes, la normalisation est devenue une référence incontestable de la qualité à travers la certification de conformité aux normes. Cette dernière, dit-on, permet de connaître les attentes des consommateurs et les pratiques des marchés. A ce titre, elle est un élément essentiel de développement économique surtout pour les petites et moyennes entreprises à fort potentiel.

Tout entrepreneur part d’une logique faisant croire que le client est roi. Ainsi, le fidéliser s’avère de plus en plus indispensable. Rares sont les entreprises qui ne capitalisent pas sur la notion de qualité. Et ça fait toute la différence.

Selon l’expert de l’ONUDI, Ahoti Yapo François, l’infrastructure qualité est au cœur de la relation avec la clientèle. C’est, déclare-t-il, une condition sine qua non à la subsistance d’une entreprise. Une intervention qui a été trèsappréciée de l’auditoire. Certains entrepreneurs présents n’étaient même pas au courant de l’existence d’une structure au ministère du Commerce et de l’Industrie qui s’intéresse aux normes de qualité.

Abordant dans le même sens, la directrice du BHN a fait savoir que l’infrastructure qualité permet de réduire les coûts et de conquérir de nouveaux marchés.

De l’avis de Serge Richard Petit-Frère, directeur marketing et de la qualité de la SOFIHDES, cette activité vise essentiellement à apporter des informations utiles aux entrepreneurs du pays, notamment aux clients de l’institution qu’il dessert. Des termes d’intérêt, dit-il, seront traités périodiquement afin que sa clientèle puisse prendre la meilleure décision en matière d’investissement. Pour cette activité, l’institution a travaillé avec AHMAQ, partenaire du Bureau haïtien de normalisation.

La SOFIHDES est une institution qui traite avec les petites et moyennes entreprises reconnues. Sa mission est de satisfaire les besoins de financement à moyen et à long terme des entreprises de production et de transformation. Par cette activité, l’institution financière travaille en vue d’accompagner sa clientèle dans le domaine financier et dans le domaine non financier. Elle fournit, si l’on en croit les propos du responsable marketing et de la qualité, des services-conseils personnalisés pour répondre aux défis complexes que doivent relever quotidiennement les entreprises haïtiennes.Jose Flecher
jflecher@lenouvelliste.com

Voir en ligne : Le Nouvelliste

Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 173 / 272374