Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

« Konbit rebwazman », pour une Haïti verte

vendredi 6 février 2015 par Bill

La compagnie de service Total Haïti lance son premier concours de reboisement. Baptisé « Konbit rebwazman », ce concours s’adresse à tous ceux qui ont un projet de reforestation en gestation depuis au moins trois ans d’existence. Afin que tous les projets, quelles que soient leurs tailles puissent participer à cette grande première, le comité a défini cinq catégories allant de deux cents arbres jusqu’à plus de quatre mille.

Les projets qui retiendront l’attention des organisateurs de Konbit Rebwazman sont ceux qui s’étalent sur une seule parcelle, c’est ce qu’ont déclaré les initiateurs du concours dont le thème est « Ann al plante, ann al rebwaze. Lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi, à Pétion-Ville, ils en ont profité pour fixer les règles du jeu. Les responsables soutiennent l’idée qu’il faut impérativement améliorer la couverture forestière du pays.

Ce concours, si l’on en croit le directeur général de la compagnie de service, Luc Maiche, résulte de la volonté de la filiale du groupe pétrolier français Total, de participer au développement durable du secteur économique du pays. Par le biais de Konbit rebwazman, les initiateurs comptent donner de la visibilité aux institutions, aux associations, aux entreprises et aux individus qui se lancent dans la reforestation en Haïti. Aussi, se proposent-ils d’encourager ces acteurs à travers des primes en guise de compensation pour leur engagement.

Les tenants de ce concours reconnaissent tous que le bois et le charbon de bois ne pourront continuer à être utilisés pendant longtemps que si d’autres arbres sont plantés. Et cela ne se produira, poursuivent-ils, que si les acteurs concernés y trouvent un intérêt économique.

Fort de cette logique, les responsables ont passé en revue les multiples problèmes auxquels est confronté le secteur énergétique du pays. Le bois et le charbon de bois, avancent-ils, représentent environ 75% de l’énergie consommée en Haïti. En tant qu’acteur de ce secteur, Total s’intéresse à ce que les besoins en énergie trouvent des solutions durables qui aient un impact le plus faible possible sur l’environnement. D’où la nécessité de lancer un tel concours.

Tout le monde peut y participer. Les formulaires d’inscription se trouvent dans toutes les stations à essence de Total Haïti, sur le site de cette institution, dans certaines maisons de transfert et dans certaines institutions de micro-financement du pays. Aucun frais n’est réclamé. Les candidats ont jusqu’au 31 mars pour soumettre leur dépôt de candidature dans l’une des 80 stations de service de Total Haïti à travers les dix départements du pays.

En vue de l’homologation des projets, selon la coordonnatrice du concours, Aude Humbert, les candidats seront contactés et interrogés sur les critères les plus pertinents. Au cas où leurs projets retiennent l’attention des organisateurs, ces derniers seront audités lors d’une visite de terrain qui sera menée par des étudiants issus de neuf facultés d’agronomie du pays. Par cette visite, les étudiants et l’agronome responsable du concours, Ronald Bien-Aimé, auront l’opportunité d’apprécier la valeur des projets soumis, si les informations fournies correspondent à la réalité.

L’idée de forêt est l’un des facteurs privilégiés dans le cadre de ce concours dont la grande finale est prévue pour le 25 juin 2015. Plus d’une cinquantaine de projets sont déjà identifiés. Une enveloppe de quatre millions de gourdes est mobilisée à cet effet. Des primes seront distribuées aux gagnants de toutes les catégories.

Auteur : Jose Flecher

jflecher@lenouvelliste.com


Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 243 / 263673