Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Joseph Paillant et Pierre-Marie Boisson au panthéon de la finance

mercredi 10 avril 2013 par Bill

Une distinction, une reconnaissance et une consécration qui valent leur pesant d’or pour l’un comme pour l’autre. Joseph Paillant et Pierre-Marie Boisson viennent tous deux d’entrer vivants au panthéon de la finance haïtienne.

Ils ont reçu au passage un « standing ovation » qui pourrait rendre jaloux bien d’autres illustres personnalités. Il n’y avait pas d’applaudimètre, mais les invités - pour l’essentiel le gratin de la finance haïtienne- ne se sont pas montrés chiches en la circonstance.

Les deux personnalités ont un curricula aussi bien chargé dans le monde de la finance que dans leur vie privée. Rien qu’un simple résumé de leur biographie a pris une grande part de la cérémonie inaugurale de la troisième édition du Sommet sur la finance et la technologie appliquée. William Eliacin a présenté la biographie de Joseph Paillant et Bernard Craan, celle de Pierre-Marie Boisson. Une tâche ardue.

Joseph Paillant a pris en charge depuis quelques années la mise à jour du code fiscal haïtien. Père de trois enfants et veuf depuis le 12 janvier 2010, l’initiateur d’Haïti Challenge, le magazine qui classe les 100 premières entreprises haïtiennes selon leur part de contribution au fisc, s’est dit fier de cet accomplissement. Il est également membre du comité d’audit de la Banque de la République d’Haïti (BRH). Joseph Paillant est membre fondateur de nombreuses institutions qui enseignent la comptabilité, la fiscalité et les sciences économiques dans le pays.

Pierre-Marie Boisson a derrière lui pas moins de 37 ans de carrière dans le domaine de la finance. Ingénieur civil formé à la faculté des sciences de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH), il s’est finalement orienté dans la finance dans le secteur privé. P.D.G. de Sogesol, une filiale du groupe Sogebank qui s’est spécialisé dans la microfinance, Péguy Boisson comme on l’appelle dans le secteur, a été pendant de nombreuses années l’économiste en chef de la Sogebank. L’homme ne marchande jamais sa contribution pour mieux faire comprendre l’économie.

C’est un public enthousiaste qui a assisté à cette cérémonie de clôture, tout comme les nominés qui se sont montrés fiers de leur distinction. Finalement le voile est levé. En 2013, Joseph Paillant et Pierre-Marie Boisson succèdent à Carl F. Braun et Guiteau Toussaint en 2011, Gladys Coupet et Henry Bazin en 2012.

Dieudonné Joachim

djoachim@lenouvelliste.com


Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 529 / 282723