Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Induveca se lance à la conquête du marché haïtien pour redorer son blason

samedi 10 août 2013 par Bill

Sortie récemment d’une crise sans précédent suite au scandale du salami contaminé, la compagnie dominicaine Induveca met le cap sur le marché haïtien afin d’atteindre une nouvelle fois son apogée.

Jeudi 8 août 2013. Le décor est planté au Karibe convention center. La compagnie dominicaine Induveca, qui veut renforcer sa présence sur le marché haïtien, s’est présentée devant un parterre de journalistes et d’autres invités de marque. Pour mieux vendre leur entreprise, les responsables ont opté pour des projections sur des écrans de visualisation. « Une image vaut mille mots », dit un dicton. « Les standards de qualité et de protection de l’environnement sont respectés », a lâché M. Julio Guerra, vice-président exécutif de l’Induveca à maintes reprises lors de cette présentation.

La compagnie Induveca avait connu des déboires suite au scandale du salami contaminé. « Ça a été terrible, a avoué Julio Guerra. Ce scandale a été un désastre pour nous. Nous avons perdu toutes nos ventes. Aujourd’hui, nous sommes guéris. Nous avons retrouvé toutes nos ventes en République dominicaine. » L’entreprise se remet et veut laisser derrière elle tous ses mauvais souvenirs. La meilleure façon de le faire consiste à conquérir d’autres marchés. Le marché haïtien se trouve sur la liste.

Sans détour, le vice-président exécutif de l’Induveca a expliqué pourquoi la compagnie a jeté son dévolu sur Haïti. « Nous avons rattrapé près de 50% du marché perdu que nous avons accaparé avant cette affaire de salami. Nous voulons acquérir d’autres marchés. C’est pour cette raison que nous sommes là. Nous allons renforcer notre présence sur le marché haïtien et créer le bien-être. Nous allons le faire », a promis M. Guerra.

Comme chez nos voisins, l’entreprise Induveca veut avoir une présence similaire sur le marché haïtien. « Il y a sur cette île, où nous sommes implantés, près de 20 millions d’habitants, a indiqué le vice-président exécutif de ladite entreprise qui oeuvre dans le secteur des produits réfrigérés. En République dominicaine, nous servons déjà 10 millions d’habitants. Pourquoi ne pas chercher à servir autant en Haïti ? »

Le député de Port-Salut, Sinal Bertrand, voit d’un bon oeil l’initiative des responsables de la compagnie Induveca de se lancer à la conquête du marché haïtien. « J’ai eu la chance de visiter l’entreprise Induveca en République voisine. C’est une grande entreprise qui respecte les normes », a-t-il affirmé.

L’entreprise Induveca écoule sur le marché mondial des produits carnés, dont le salami, les saucissons, les jambons, les saucisses, les mortadelles et des produits laitiers.

Jeanty Gérard Junior


Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 238 / 282592