Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Indicateurs Conjoncturels : rectification

jeudi 29 mars 2012 par Bill

Haïti : Suite à des remarques judicieuses faites par le directeur des Statistiques économiques de l’IHSI, M. Harry Salomon, à propos de l’article intitulé : « Indicateurs Conjoncturels du premier trimestre 2011-2012 : Hausse marquée par rapport à l’année dernière mais mitigée par rapport au trimestre précédent », paru dans l’édition 28 mars 2012 du Nouvelliste, nous avons jugé nécessaire d’apporter des rectifications importantes notamment autour du contexte entourant la publication d’une série d’informations relatives à la rubrique intitulée : "Conjoncture Economique : Principaux indicateurs".

En effet, dans l’’article susmentionné, nous avons écrit que : Cette première publication marque la concrétisation du projet de mise en place d’un Indicateur Conjoncturel d’Activités Economiques (ICAE-Haïti), un outil de statistiques économiques qui permet de suivre à très court terme (mois, trimestre, etc.,) l’évolution du secteur réel de l’économie".

Nous faisions ici référence au projet annoncé par l’IHSI lors de l’organisation de l’Atelier de Formation en Comptes de Court Terme à la fin du mois de janvier 2012 à Le Plaza Hôtel, de concert avec l’Institut National de Statistique et de Géographie du Mexique (INEGI) et la Commission Economique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (CEPALC).

Cependant, suite à la sortie de cet article, nous avons eu au téléphone le Directeur des Statistiques Economiques de l’IHSI, Monsieur Harry Salomon, qui a précisé pour nous que ce n’est pas encore l’ICAE et qu’il ne s’agit pas là d’une nouvelle publication. Comme annoncé lors de l’atelier de formation pousuit-il, si tout se passe bien, les premiers résultats de l’ICAE sont attendus pour le premier trimester de l’année 2013.

Il a precisé que, ce que nous avons publié hier et qui est disponible sur le site internet de l’IHSI www.ihsi.ht n’est autre que le 45è numéro d’une publication intitulée : "Conjoncture Economique : Principaux indicateurs". Il s’agit d’une publication trimestrielle qui, justement, en attendant la concrétisation du projet de création de l’ICAE (un Indicateur Global qui donnera à court terme les grandes tendances du Produit Intérieur Brut), renseigne sur l’évolution conjoncturelle de certaines branches d’activité du secteur réel de l’économie telles que l’industrie, le commerce, la construction, l’électricité, etc.

Nous tenons à remercier M. Salomon pour ces éclairages et nous nous en excusons auprès de nos lecteurs pour cette erreur d’interprétation. Pour une meilleure compréhension et assimilation de l’évolution des activités au niveau des secteurs clés de l’économie haïtienne au cours du premier trimestre de l’exercice 2011-2012, nous avons jugé nécessaire de republier les informations indicateurs conjoncturels relatifs à cette période.

Selon les données recueillies par l’IHSI durant le premier trimestre de l’exercice fiscal 2011-2012 sont ainsi libellées :

- Industrie

Hausse de 14,2% de l’indice de la production industrielle en glissement annuel et de 4,8 % par rapport au trimestre précédent. Cette progression trimestrielle est due à une reprise d’activité plus intense enregistrée dans toutes les branches d’activité de ce secteur. A l’origine de cette performance, se trouvent, entre autres, la fabrication des produits alimentaires, du textile, de produits chimiques et des ouvrages métallurgiques qui ont crû respectivement de 2,3%, 10,6%, 5,0% et de 5,1%.

- Energie

Forte progression de 38,3% de l’indice de la production d’énergie électrique en glissement annuel et de 13,1 % par rapport au trimestre antérieur. Cette hausse trimestrielle provient particulièrement de l’amélioration de la production thermique de 15,8%, contre une baisse de la production hydroélectrique de 3,0 %. La consommation facturée, pour sa part, a enregistré une tendance baissière de 8,2 % en glissement annuel et de 11,6 % par rapport au trimestre précédent, ce qui concourt à une augmentation du ratio de perte de consommation non enregistrée (77,8 %).

- Construction

Augmentation de 4,7 % de l’indice de l’activité de construction en glissement annuel et de 2,6% par rapport au dernier trimestre. Cette évolution positive pour ce trimestre est compatible à l’accroissement de la quantité de ciment importé et à une diminution du prix de certains matériaux de construction, notamment le fer (-13,5 %) et le bois (-2,2 %)

- Commerce interne

Hausse de 17,9 % de l’indice de l’activité commerciale en glissement annuel et de 4,1 % par rapport au trimestre précédent. Cette croissance trimestrielle positive en valeur nominale est soutenue par les Commerces de véhicules automobiles (8,3 %), de pièces et d’accessoires de véhicules automobiles (14,0), de gros de produits alimentaires (2.3 %), d’autres biens de consommation (12,7%) et d’articles et appareils d’équipement domestique (4,5 %). Les autres sous-branches ont plutôt évolué à la baisse.

- Prix à la consommation

Accroissement de 9,4 % de l’indice des prix à la consommation en glissement annuel et de 1,0 % par rapport au trimestre antérieur. Cette progression trimestrielle résulte essentiellement de l’accroissement des fonctions de consommation telles que : loisirs, santé, services, logement, qui ont crû respectivement de 5,3%, 2,5%, 2,3% et 1,1%. Par ailleurs, l’indice des prix des produits agricoles, de son côté, a augmenté de 13.1 % en glissement annuel et de 4,5 % par rapport au trimestre précédent.

- Commerce extérieur

Hausse de l’indice de la valeur moyenne des importations de 6,9% en glissement annuel et de 1,1% par rapport au dernier trimestre. Parallèlement, l’indice du quantum a régressé de 3,9% en glissement annuel et de 6,3% trimestriellement ; ce qui conduit à une augmentation de la valeur totale des importations de 2,7 % en glissement annuel et à une baisse trimestrielle de 5,3%.

Cyprien Louis Gary

Voir en ligne : Source : Le Nouvelliste

Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 320 / 283028