Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Dynamiser l’investissement privé, le forum économique livre bataille

mardi 30 avril 2013 par Bill

La bataille pour attirer beaucoup plus d’investisseurs en Haïti et faire croître l’économie n’est pas l’affaire uniquement de l’Etat haïtien. Le secteur privé des affaires en Haïti à travers son forum économique s’y engage en organisant une journée de reflexion prévue pour le 29 avril autour du thème « Vers la dynamisation de l’investissement privé en Haïti ».

L’Etat haïtien à lui seul n’ a pas les moyens de créer des emplois capables de satisfaire notre force de travail qui représente environ quatre millions d’individus, a déclaré Bernard Craan, jeudi, sur les ondes de Radio Magik 9. Classant les 400 000 emplois qui auraient été créés ces deux dernieres années en Haïti dans la catégorie de ce qu’il appelle les « emplois temporaires », le responsable du forum économique du secteur privé croit que ce qu’il faut au pays aujourd’hui, ce sont des emplois durables.

Seul le secteur privé est capable de les créer, a déclaré Bernard Craan avant de révéler que la quantité de personnes qui travaillent dans le secteur privé aujourd’hui ne dépasse pas les cinq cent mille. La conférence prévue pour ce lundi au Karibe Convention Center sera pour les participants l’occasion de réflléchir sur les freins à l’investissement dans le pays, selon le responsable du forum économique du secteur privé.

Conscient des efforts de l’actuel gouvernement en ce qui a trait à la facilitation des démarches devant aboutir à l’ouverture d’une entreprise, Bernard Craan estime qu’il reste encore beaucoup à faire. Un investisseur devrait avoir la possibilité d’ouvrir son entreprise en moins de dix jours, a-t-il recommandé. Sensible également à la mauvaise presse et la perception négative dont le pays est injustement victime, Bernard Craan propose la mise sur pied d’une campagne de communication au niveau international.

Les participants aux assises, membres des secteurs public et privé, réfléchiront aussi sur les secteurs porteurs de l’économie qui ont déjà été identifiés dans le cadre du rapport de la commission présidentielle sur la compétitivité. Bernard Craan a cité, entre autres, l’agriculture, le tourisme et l’industrie légère qui, selon lui, seraient sous-exploités.

M. Craan a par ailleurs annoncé l’intervention d’Ali Mansoor et Bertrand Belle, respectivement secrétaire aux finances de l’Ile Maurice et secrétaire principal à l’Economie et à la Planification de Seychelles. Ils vont partager leurs expériences avec nous en matière d’investissement, a fait remarquer Bernard Craan, soulignant le fait que l’Ile Maurice est placée en 19e position dans le dernier classement Doing Business de la Banque mondiale.

Le président haïtien Michel Joseph Martelly, le ministre de l’Economie et des Finances Wilson Laleau, la ministre du Tourisme Stéphanie Balmir Vildrouin, le représentant de la Banque mondiale en Haïti Déo N’Dikumana ainsi que plusieurs autres personnalités, devront prendre part à cette activité réalisée en collaboration avec le ministère de l’Economie et des Finances, la Sogebank, la Sofhides, la Digicel et le Groupe Coles.

Danio Darius

Daniodarius001@yahoo.com


Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 429 / 282592