Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Des Haïtiens en quête d’opportunités en Turquie

lundi 5 mai 2014 par Bill

En quête d’opportunités pour le pays, des entrepreneurs et des officiels haïtiens ont pris part jeudi, au forum économique de la confédération des entrepreneurs de la Turquie. Réunissant des entrepreneurs turcs et d’opérateurs économiques venus de l’Amérique latine et de la Caraïbe, cette rencontre internationale était placée sur le thème « l’intégration économique : un pacte de prospérité partagé ».

Ce forum économique turc avec les pays de l’Amérique latine et de la Caraïbes s’est tenu, à l’hôtel Ommer de Kayseri. Plus d’une vingtaine d’entreprises turques et une soixantaine d’opérateurs économiques venus d’Haïti, du Mexique, du Paraguay, de la Colombie, du Chili, de Cuba, de l’Argentine, de l’Equateur, du Pérou, du Brésil, ont participé à cette rencontre internationale. Placé sous la coprésidence du consul honoraire d’Haïti a Istanbul (Turquie), Rizanur Meral, président de la confédération des entrepreneurs de la Turquie et le représentant de l’ONG turque Kimse Yokmu en Haïti, Murat Tosun, ce forum économique a été marqué par la présence du corps diplomatique accrédité en Turquie et des étudiants étrangers en diplomatie et relations internationales.

Des opportunités d’affaires offertes dans les secteurs de l’immobilier, de la manufacture, de l’infrastructure, de l’agroalimentaire et du textile ont permis aux opérateurs économiques lors des échanges de développer des relations avec les entrepreneurs turcs sur le plan économique par des investissements et des partenariats commerciaux. La délégation haïtienne était composée entre autres des entrepreneurs comme Glenna Belmar (Bel Life’s God), Medina Pierre-Elie (Medina Global Company of services), Nadège Telfort (Hibiscus international agency Haiti), Ponet Guerrier (DMH Quincaillerie), la mairesse de Kenscoff, Widjmy Carlah Clesca et le député de Pilate, Worms Perilus.

Dans une interview accordée au journal, le consul honoraire d’Haïti a Istanbul, Rizanur Meral a indiqué que la Turquie est devenue aujourd’hui un véritable centre d’attraction économique. Il a fait savoir que grâce à ses performances très élevées, elle n’a pas été touchée par la crise financière que traverse le monde. Ce résultat a été atteint grâce au monde des affaires turques.

« A travers cette rencontre, nous voulons partager aujourd’hui ce succès avec vous, puisque que la Turquie n’approche pas vos pays avec une logique colonisatrice unilatérale, mais plutôt avec un respect mutuel. Notre but est d’offrir notre amitié, notre fraternité. C’est renforcer nos relations avec vos pays, c’est diversifier nos relation. Avec ce sommet de coopération, cela a ouvert une nouvelle page de notre coopération avec vos pays », a dit M. Meral.

Parlant de l’intensification des relations de son pays avec les pays de l’Amérique latine et de la Caraïbes, M. Meral a souligné que les relations de coopération et d’amitié qui vont se développer encore plus entre la Turquie et les pays de l’Amérique latine et de la Caraïbes après l’Afrique vont apporter du bien aussi bien pour la Turquie que pour ces Etats, notamment Haiti, surtout avec la reconstruction moins de quatre ans après le tremblement de terre », a conclu le consul honoraire d’Haïti, a Istanbul.

Pour Medina Pierre-Elie de Medina Global Company of services, les discussions et les rencontres avec les investisseurs turcs ont été à la hauteur de leurs attentes respectives, c’est-à-dire fructueuses, professionnelles et complètes. A en croire Glenna Belmar de Bel Life’s God, elle a eu la confirmation que les hommes d’affaires turcs méritent parfaitement leur réputation de sérieux, d’efficaces et de pragmatiques.

Nadège Telfort de la Hibiscus international agency Haiti, précise que les Turcs sont incontestablement aujourd’hui parmi les meilleurs partenaires du secteur privé des pays sur la voie de la croissance économique et du progrès. Elle croit que Haïti a intérêt a développer des partenariats avec ce pays. « Après de fructueuses échanges, j’ai pu remarquer que les Turcs connaissent nos problèmes et nos défis, et ils ont des solutions adaptées à nos contextes à nous proposer », indique Mme Telfort.

Le député de Pilate, Worms Perilus, a indiqué que sa participation a ce forum était de voir comment travailler pour qu’Haïti puisse développer une économie compétitive, seule en mesure d’assurer l’éclosion et le développement d’entreprises viables créatrices d’emplois durables et de richesses au profit de la population haïtienne. « Nous espérons que les étapes seront franchies de manière progressive afin de créer des fondements pérennes et durables », précise le parlementaire.

Abondant dans le même sens, la mairesse de Kenscoff, Widjmy Carlah Clesca croit que c’est une occasion pour les autorités haïtiennes de voir comment renforcer la coopération avec la Turquie, qui avance a grand pas sur le plan économique. « Haïti pourrait beaucoup bénéficier de la Turquie en matière d’investissement et d’opportunité qui pourrait être gagnant-gagnant. En participant a ces échanges, j’ai eu des échanges avec des responsables d’entreprises qui devraient rentrer bientôt en Haïti pour explorer les opportunités d’affaires qui existent dans le pays », poursuit Mme Clesca.

Amos Cincir
mcincir@lenouvelliste.com

Voir en ligne : Le Nouvelliste

Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 647 / 283453