Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Décélération de l’inflation en décembre 2012 à 0,4%

dimanche 20 janvier 2013 par Bill

L’indice général des prix à la consommation (IPC) - (base 100 août 2004) - qui permet de calculer le niveau de l’inflation, atteignait 204,1 en décembre dernier alors qu’il était à 203,3 en novembre, selon les dernières statistiques publiées par l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI).


Cette variation de l’IPC équivaut à une hausse mensuelle de l’inflation de 0,4% en décembre 2012, alors que pour le mois précédent elle était estimée à 0,8%, soit une décélération du phénomène de la cherté de la vie entre novembre et décembre. Par contre, l’inflation en rythme annuel, qui était de 7,5% en novembre dernier, a atteint 7,6% en décembre 2012.

Selon les responsables de l’IHSI, la hausse mensuelle de 0,4% constatée en décembre provient notamment de la hausse des prix dans les fonctions de consommation : "Alimentation, Boissons et Tabac" (0,4%), "Habillement et Tissus, Chaussures" (0,3%), "Loyer du logement, Energie et Eau" et " Aménagement, Equipement et Entretien du Logement", soit respectivement (0,5%) et "Santé" (0,9%).

L’accroissement de l’indice de l’"Alimentation, Boissons et Tabac" résulte particulièrement de la variation positive des prix du riz (0,7%), du poulet (0,7%), de l’avocat (6,3%), de la banane (6,4%), du giraumon (7,4%), du pois vert (1,1%), de l’igname (0,5%), du malanga (1,1%), de la patate (0,7%), de l’arbre véritable (1,2%), de l’orange (2,5%) et du citron (2,4%).

Cependant, des produits tels que la farine de blé, les viandes de boeuf et de porc, le millet, le maïs moulu, l’huile comestible et le pois sec ont plutôt affiché une tendance à la baisse.

Toujours en ce qui a trait à la consommation alimentaire, il convient de souligner que les effets combinés des ouragans Isaac et Sandy et une hausse des prix sur les marchés de la consommation ont grandement contribué à la diminution de l’offre alimentaire dans le pays et à l’amplification du phénomène de l’insécurité alimentaire. A cet effet, le Conseil national de la sécurité alimentaire (CNSA) a réalisé une enquête qui montre que celle-ci touche environ 1,5 million de personnes.

Deux enquêtes conduites par le CNSA et ses partenaires montrent que « la situation d’insécurité alimentaire s’est empirée de façon très préoccupante avec des taux atteignant en moyenne 39% de la population rurale vivant en insécurité alimentaire élevée dans les zones touchées par la sécheresse et 17 % dans les zones touchées par Sandy ».

La fonction " Habillement et Tissus, Chaussures " doit surtout son inflation au renchérissement des produits tels : Tissus et jupon (0,7%), gaines-culottes (3,7%), chaussettes (4,6%) et sandales (1,6%).

La progression de l’indice du "Loyer du logement, Energie et Eau" est due au renchérissement du loyer du logement (1,2%) et du gaz propane (0,5%).

L’augmentation de l’indice "Aménagement, Equipement et Entretien du Logement" tient à l’évolution controversée des prix des meubles de salon (-1,4%), de la salle à manger (-1,3%), du linge de lit (-1.5%), du réfrigérateur (0.8%), du réchaud artisanal (4,5%), du salaire du personnel domestique (1,9%) et des services divers (2,6%).

Enfin, les médicaments (1,6%), les lunettes à verres correcteurs (0.8%) et les honoraires payés aux médecins (1,1%) ont contribué à l’augmentation observée à l’indice de "Santé".

Du point de vue géographique, la région Sud, qui comprend les départements du Sud, de la Grand’Anse et des Nippes, a été la plus fortement touchée par l’inflation en décembre avec un taux de 0,6%. La région Nord, qui couvre les départements du Nord, du Nord-Est et du Nord-Ouest, vient en deuxième position avec un taux de 0,5%.

La région Aire métropolitaine, qui comprend les villes de Port-au-Prince, de Delmas, de Pétion-Ville, de Carrefour et de Croix-des-Bouquets et la région Reste Ouest, qui inclut les départements du Sud-Est et de l’Ouest non compris l’Aire métropolitaine de Port-au-Prince, viennent en troisième position avec un taux d’inflation commun de 0,3%.

La région Transversale, qui regroupe les départements du Centre et de l’Artibonite, est celle qui a été la moins fortement touchée par l’inflation en décembre avec un taux de 0,2%.

Cyprien L. Gary


Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 216 / 272374