Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Môle Saint-Nicolas : le pôle de développement du Nord-Ouest

vendredi 24 janvier 2014 par Bill

Môle Saint-Nicolas sera bientôt décrété par le gouvernement pôle prioritaire de développement socio-économique d’Haïti. A cet effet, un plan stratégique de développement de la zone du Môle Saint-Nicolas a été élaboré, incluant une vision et une stratégie de développement ainsi qu’un plan directeur et un programme d’interventions. Le gouvernement est en quête de promoteurs/investisseurs intéressés à cette région.

Le ministère de l’Economie et des Finances (MEF) a lance, le 6 janvier 2014, un appel public à manifestations d’intérêt à l’intention des investisseurs privés, nationaux et étrangers, désireux de participer au développement des potentialités économiques de la zone du Môle Saint-Nicolas. La date limite pour la soumission des propositions est le 24 mars 2014. Les intéressés sont invités à formuler une demande écrite d’éclaircissement relatif aux directives émises pour cet appel public à manifestations d’intérêt auprès du MEF avant le 31 janvier 2014, via le site Internet (www.mefhaiti.gouv.ht).

Dans le cadre de cet appel public à manifestations d’intérêt pour l’exploitation économique de la région du Môle Saint-Nicolas, 7 lots d’interventions sont présentés, dans un document de 83 pages, aux promoteurs / investisseurs intéressés à exploiter les potentialités du chef-lieu de l’arrondissement du Môle Saint-Nicolas. La vision et la stratégie de développement de la zone reposent d’abord, selon le gouvernement, sur le développement du transport maritime, du secteur industriel, du secteur touristique, du secteur énergétique ainsi que sur la mise en valeur durable de son patrimoine naturel et culturel.
Le plan directeur du gouvernement pour la région fixe les principaux paramètres territoriaux de son développement. Les principales actions de nature économique, sociale, culturelle, environnementale et d’urbanisation à entreprendre sont décrites dans un programme d’interventions qui illustre l’organisation souhaitée du territoire et définit de façon indicative et non limitative les différentes zones d’aménagement avec leurs principales infrastructures.

En effet, le gouvernement croit que l’industrie du transport maritime, le développement industriel et le secteur des croisières peuvent devenir des créneaux d’avenir du département du Nord-Ouest. En ce sens, il propose aux investisseurs dans le premier lot d’interventions, l’aménagement et la gestion d’un port en eau profonde, incluant potentiellement des activités de transbordement, un accès aux bateaux de croisière, un chantier naval et toutes autres activités commerciales compatibles. La deuxième proposition concerne l’aménagement et la gestion d’un parc industriel de plus de 400 hectares incluant une zone franche, les espaces administratifs et les routes de service, dont les deux accès contrôlés au parc industriel, soit l’un à partir du port et l’autre à l’entrée de la péninsule.

La région qui est en effet constamment balayée par les vents, les autorités veulent exploiter cet atout dans le cadre de ce plan stratégique de développement du Môle Saint-Nicolas. Ainsi, le MEF propose aux investisseurs un lot d’interventions concernant l’aménagement et la gestion d’un centre de production d’énergie hybride, incluant un parc éolien et une centrale thermique de production d’énergie électrique. Ce troisième palier inclut également des lignes de transport et de distribution pour la desserte du port et du parc industriel, avec ses aires administratives et de service et couvrant les autres besoins de développement de la zone du Môle Saint-Nicolas.

Disposant d’une géographie et d’une histoire propices pour le développement du tourisme, le quatrième lot des sept propositions du gouvernement invite à l’aménagement de complexes hôteliers et de villégiature, en privilégiant l’utilisation de matériaux locaux, incluant les services d’activités touristiques axées sur la nature et l’histoire. Les propositions des investisseurs intéressés à l’aménagement des zones résidentielles et des résidences pour les cadres, et des zones résidentielles et des résidences pour les travailleurs, sont attendues dans le cadre de cet appel public à manifestations d’intérêt. Ces résidences doivent être, selon le document, situées en continuité du tissu urbain actuel de la ville du Môle-Saint-Nicolas.

Le sixième lot présenté par le document prend en compte l’aménagement progressif des services sociaux, sportifs et culturels requis pour les cadres et les travailleurs et couvrant les autres besoins de développement de la zone du Môle Saint-Nicolas. Et, le dernier lot d’interventions concerne la réhabilitation, l’extension et la gestion des réseaux d’alimentation en eau potable, d’assainissement/drainage et de collecte et gestion des déchets dans la région du Môle Saint-Nicolas.

Le ministère de l’Economie et des Finances indique que les propositions reçues dans le cadre de cet appel seront évaluées par des représentants de la Commission ministérielle des marchés publics (CMMP) réunis en comité d’évaluation. Les résultats de l’évaluation des plans d’affaires des propositions seront publiés dans un rapport public. Et, les promoteurs/investisseurs dont les propositions seront recommandées et retenues par le MEF seront invités à venir discuter les termes et conditions de leurs contrats.
Carlin Michel
cmichel@lenouvelliste.com

Voir en ligne : Le Nouvelliste

Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 147 / 248141