Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

La Haïtel mise sous séquestre

vendredi 27 avril 2012 par Bill

La Direction générale des impôts (DGI) et le Conseil national des télécommunications (Conatel) ont annoncé la mise sous séquestre de la compagnie de téléphonie mobile Haïtel. Cette annonce a été faite ce jeudi lors d’une conférence de presse qui s’est tenue dans les locaux du Conatel à l’avenue Christophe. Des mesures sont prises afin de permettre à l’entreprise de continuer à fonctionner.

Haïti : Selon l’ordonnance du juge des référés, Me Raymond Jean-Michel, la compagnie de téléphonie mobile Haitel est mise sous séquestre, à la demande de l’Etat haïtien. Cette décision devrait permettre à l’Etat haïtien de sauver cette compagnie qui se trouve au bord de la faillite. En fait, depuis le 29 mars 2012, les responsables de la Haitel ont fermé les portes de l’institution sans fournir la moindre explication. « La mise sous séquestre est une mesure conservatoire qui va permettre au directeur général de la Direction générale des impôts (DGI) de s’immiscer dans la compagnie afin d’effectuer des évaluations. Suivant les résultats, la DGI pourrait poursuivre en justice ceux qui sont responsables de la faillite. Cette mesure permettra, entre autres, de protéger les intérêts de l’Etat aussi bien que ceux des créanciers, des employés et d’autres actionnaires non concernés par cette faillite. Cette décision donne à l’Etat haïtien le droit de remettre en marche la Haitel », a indiqué Jean Baptiste Clark Neptune, représentant de la DGI, au cours de la conférence de presse.

« Dans les prochains jours, c’est sûr que nous allons revoir la Haitel en marche. Nous avons déjà contacté les créanciers, et les employés de la Haitel à cette fin », a indiqué Neptune. Pour l’instant, la DGI projette de réaliser un audit financier et sur les matériels avant de passer à une autre étape. « Le conseil d’audit que nous allons former aura des représentants de toutes les entités qui ont des intérêts dans la compagnie de téléphonie mobile. Il va produire un rapport d’audit qui nous permettra de comprendre ce qui s’est passé sur le plan financier », a-t-il ajouté. Pour l’instant, rien n’est encore décidé pour ce qui est de connaître qui va prendre les rênes de cette entreprise. Avec la mise sous séquestre de la Haitel, l’Etat est obligé de la prendre en main pour la réorganiser et la structurer.

Ni la DGI, ni le Conatel (Conseil national des télécommunications) ne sont encore en mesure d’énoncer la contre-valeur de la Haitel. Toutefois, pour le directeur général du Conatel, il va être difficile de trouver un opérateur de téléphonie mobile intéressé à faire l’acquisition de cette entreprise dont les dettes dépassent 120 millions de dollars. « La Digicel a fait l’acquisition de Voilà pour un montant de 93 millions de dollars. Or, Voilà, c’est en résumé, un million de clients et une large couverture nationale. Quant à la Haitel, aujourd’hui, c’est le contraire. Zéro client et une couverture très limitée. La Haitel doit à l’Etat haïtien environ 80 millions de dollars et à ses créanciers 40 millions. C’est un problème qui existe depuis quelques années et qui n’a fait qu’empirer avec le temps », a martelé Jean Marie Guillaume, directeur général du Conatel.

La Haitel ne détient même pas une licence de fonctionnement aux dires du directeur général du Conatel. Cette compagnie fonctionnait avec une licence de la Teleco. « . La Haitel devrait verser un certain montant à la TELECO pour cette licence de fonctionnement, ce qui n’a pas été fait. C’est ce montant, ajouté à d’autres obligations non honorées envers l’Etat, qui a mis la Haitel dans cette situation. Cette entreprise n’était même pas en mesure de payer les coûts d’interconnexion ni ses employés », a poursuivi Guillaume. Le numéro un de la Conatel a critiqué les responsables de la Haitel qui ont fermé les portes de leur entreprise sans prévenir, la DGI ni l’institution qu’il dirige, laquelle contrôle le secteur de la télécommunication.

Gerard JEANTY Junior

gjeantyjr@lenouvelliste.com

Voir en ligne : www.lenouvelliste.com

Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 162 / 248141