Haiti Numérique - La revue des Affaires. Economie, Finances et Nouvelles technologies

Haïti renforce la protection d’une des ses plus grandes réserves naturelles

lundi 5 août 2013 par Bill

Le Parc National de Macaya reçoit de l’aide pour un programme de gestion durable

Une subvention de 9 millions de dollars américains aidera l’Haïti à mener un programme de gestion durable des terres dans le Parc National de Macaya qui abrite une des dernières et plus larges forêts du pays, a annoncé la Banque Interaméricaine de Développement (BID).

Haïti a perdu quasiment toute l’étendue de ses forêts en raison de la croissance de la population, des pratiques agricoles nocives et de la demande de bois pour fabriquer du charbon, principale source d’énergie.

La déforestation a accéléré l’érosion du sol déjà mis à mal par l’exposition du pays aux ouragans et aux tempêtes tropicales. Par ailleurs, cela aggrave les inondations et les glissements de terre lors de saisons de pluie.

La nouvelle subvention, prélevée sur le Fonds de Reconstruction d’Haïti, viendra complémenter une autre aide du Fonds pour l’Environnement Mondial pour le programme destiné au Parc National qui se focalise sur les bassins hydrologiques supérieurs dans la péninsule sud occidentale du pays.

D’autres programmes de gestion des bassins hydrologiques financés par des donateurs ciblent les cours inférieurs et les zones du piedmont.

Les nouvelles ressources seront utilisées pour renforcer les corps de surveillance et la gestion dans le Parc National de Macaya, ainsi que pour reboiser environs 1 500 hectares de terres dégradées et pour construire des infrastructures de protection du bassin hydrologique contre les inondations et l’érosion.

Cette subvention financera aussi des activités conçues pour engager les autorités locales, les institutions et les familles qui vivent de l’agriculture ou l’abattage d’arbres pour faire du charbon à l’intérieur du périmètre du parc national. Le programme encouragera ces acteurs à s’impliquer dans l’organisation des terrains et la gestion du parc national.

La BID est le principal donateur multilatéral en Haïti. Une de ses priorités est de soutenir l’effort d’Haïti pour développer son secteur agricole. Actuellement, la BID finance des projets pour une valeur de US$ 200 millions dans ce secteur dont des investissements dans les systèmes d’irrigation, le transfert de technologie agricole, la simplification du régime foncier et la gestion des bassins hydrologiques.


Accueil | Plan du site | Contact | Statistiques du site | Visiteurs : 134 / 247871